Les artères vitales de la technique

La technique moderne ne peut pas renoncer aux câbles. Pour pratiquement toutes les formes d’utilisation, ils ont une part essentielle dans la transmission de l’énergie électrique. Une gaine isolante en plastique protège l’âme de cuivre conductrice et empêche les courts-circuits en cas de contacts extérieurs. Les variantes de gaines isolantes sont aussi nombreuses que les types de câbles.
Cependant, pour le montage, la gaine doit être retirée sur une longueur déterminée. De petites machines, à décaper l’isolant compactes aux possibilités de réglage variées, offrent en plus à l’utilisateur un large éventail de possibilités d’adaptation pour son type de câble. Différents jeux de couteaux et un micromoteur pilotable avec une grande précision permettent de configurer exactement les câbles les plus divers comme, par exemple, pour la transmission de données ou l’alimentation en courant fort.

Il est aujourd’hui tout à fait possible de dire des câbles qu’ils sont les artères vitales de la technique. Comme dans le tissu vivant, on trouve dans la technique diverses sections, depuis les conduits de l’épaisseur d’un cheveu jusqu’à ceux dont le diamètre est de plusieurs millimètres. Schleuniger AG de Thun en Suisse s’est adapté à cette diversité et propose des machines à décaper l’isolant très bien conçues pour un large éventail de types de câbles et de sections. Pour effectuer une coupe précise, qu’il s’agisse de câbles fins ou épais, cette so-ciété collabore, en ce qui concerne les sys-tèmes d’entraînement, avec MINIMOTOR, société sœur de FAULHABER en Suisse. Les minimoteurs compacts du spécialiste des systèmes d’entraînement mettent à dispo-sition les réserves de puissance nécessaires pour les isolations épaisses de même que la précision requise pour le dénudement des fils les plus minces.

Diversité et précision

Mettre au point un dénudeur de fils satisfaisant aux exigences de la technique de l’automatisation la plus avancée demande un savoir-faire acquis par de nombreuses années d’expérience. Ainsi, par exemple, la forme des différents types de câble doit être prise en considération de même que l’épaisseur des câbles à traiter. Selon les exigences de l’utilisateur, les experts suisses offrent des appareils programmables pour les câbles à manteau double et les câbles coaxiaux. Selon le type de câble, le modèle CoaxStrip 5300 peut traiter jusqu’à 650 extrémités de câbles coaxiaux à l’heure. Le modèle UniStrip 2600 travaille selon un cycle de 0,6 seconde pour 20 mm de longueur de décapage d’isolant. Sur les deux modèles, la force de serrage est réglable par moteur. Une liste de 1000 câbles ou 100 listes de câbles permettent d’effectuer rapidement les modifications si des modèles différents sont traités au cours de la production. Des couteaux à dénuder interchangeables, un dispositif d’aspiration des parties d’isolant et d’autres fonctions éprouvées par la pratique permettent une intégration sans problème dans le système d’automatisation existant.

Entraînement compact avec codeur

Le mécanisme élaboré de coupe et de traction des dénudeurs exige un système d’entraînement tout aussi élaboré, car le meilleur couteau ne coupe qu’avec la précision de la main qui le guide. C’est pour cette raison que les concepteurs ont eu recours aux moteurs FAULHABER. Dans la large gamme d’offres, les systèmes d’en-traînement appropriés ont rapidement été trouvés. Trois micromoteurs C.C. fonctionnent dans chacun des deux dénudeurs de fils. Un moteur assure le serrage des câbles et un autre le va-et-vient des couteaux dans l’unité de coupe. Le troisième est responsable du mouvement de traction réglé de la gaine isolante. Comme ces moteurs ne sont en service que pour le réglage sur de nouveaux types de câble ou ne fonctionnent que par impulsions, par exemple pour le mouvement de retrait, leur utilisation est avantageuse de 2 à 9 mm de diamètre. La variante de grande dimension peut même traiter des câbles plats d’une largeur atteignant jusqu’à 11 mm. Selon le domaine d’application, la machine peut retirer l’isolant intégralement ou seulement partiellement. Même un retrait multiple, le retrait sur câbles secteur à conducteurs internes de différentes longueurs ou le décapage graduel de l’isolant sur les moteurs à collecteur bon marché ne posent aucun problème. Ces systèmes garantissent un fonctionnement impeccable pendant plusieurs années.
Avec le modèle CoaxStrip 5300, un servomoteur C.C. sans balais est ajouté en raison du mouvement de rotation continuel de l’unité de coupe qui est ici absolument nécessaire. Comme ce moteur ne contient aucune pièce d’usure mécanique, à l’ex-ception du palier de rotor, il est prédestiné pour l’utilisation permanente exigée. Sa longévité est supérieure à 10 000 heures et il satisfait ainsi même aux exigences extrêmes, telles qu’un fonctionnement 24 h sur 24 h avec trois équipes. Tous les moteurs C.C. sont équipés de codeurs intégrés. Ceux-ci transmettent leurs im-pulsions à l’unité de commande interne de l’appareil par l’intermédiaire de câbles plats confectionnés. Pour initialiser les différents entraînements, une barrière photoélectrique est affectée en plus à chaque axe afin de définir le point de départ. Avec ces informations, l’unité de commande peut, par l’intermédiaire des moteurs, conduire les différents axes exactement sur la position voulue avec un haut degré de répétabilité.